semantis_estimate_bg

L’islandais

L’islandais

langues

La langue islandaise

islande

Nombre de locuteurs : 350 000

Classement au nombre de locuteurs : inconnu

Présence dans le monde :

Islande

Famille : L’islandais (íslenska) est une langue germanique parlée en Islande, ayant pour racine historique le norrois, qui était pratiqué depuis le Moyen Âge dans les pays scandinaves (Suède, Danemark, Norvège et Islande).

Sites Internet de référence : http://www.arnastofnun.is/

Particularité : L’isolement de l’Islande et son importante tradition écrite ont permis une conservation exceptionnelle de la langue originelle, non seulement dans sa version écrite, mais également dans sa version orale. L’intercompréhension entre Norvégiens et Islandais est limitée : si les Norvégiens cultivés saisissent grosso modo le sens d’un texte écrit en islandais, la langue orale leur est aussi étrangère que l’ancien français du XIIIe siècle l’est à un Français d’aujourd’hui. Cela tient au fait que linguistiquement parlant, l’islandais est toujours resté très proche du norrois médiéval. Depuis le XVIIIe siècle, les autorités islandaises appliquent une politique volontariste pour préserver la « pureté » de la langue. Suite à cette politique, des écrivains et des terminologues sont chargés de créer de nouveaux vocables afin d’adapter la langue islandaise à l’évolution des usages et aux nouveaux concepts, et ainsi lui éviter le recours à des néologismes empruntés à des langues étrangères, notamment au danois et à l’anglais. D’anciens mots tombés en désuétude sont remis au goût du jour, et des néologismes sont créés à partir des racines de la langue. On peut citer le cas du mot rafmagn, littéralement « pouvoir de l’ambre » signifiant « électricité », ainsi que celui du mot völva « magicienne » utilisé pour « ordinateur ». L’islandais comporte deux caractères et deux phonèmes inconnus de la langue française : Ð, ð (eð, eth) équivaut au th anglais dans that /ð/ ; sa translittération conventionnelle en français est dh ; Þ, þ (nommée þorn, thorn) équivaut au th anglais dans both /θ/ ; sa translittération conventionnelle en français est th. Les diacritiques islandaises sont considérées comme des lettres à part entière ; l’alphabet ordonné est : A a Á á B b D d Ð ð E e É é F f G g H h I i Í í J j K k L l M m N n O o Ó ó P p R r S s T t U u Ú ú V v X x Y y Ý ý Þ þ Æ æ Ö ö L’islandais est une langue flexionnelle avec quatre cas : nominatif, accusatif, datif et génitif. Les noms islandais peuvent avoir un des trois genres grammaticaux — masculin, féminin ou neutre. Les substantifs, les adjectifs et les pronoms sont déclinés aux quatre cas, au singulier et au pluriel.

langues

langues

Sémantis travaille quotidiennement dans les cinquante langues
les plus utilisées dans le domaine des affaires