semantis_estimate_bg

L’allemand

L’allemand

langues

La langue allemande

L’allemand est la langue la plus parlée
au sein de l’Union européenne.

allemagne

« Celui qui ne connaît aucune langue étrangère ne connaît pas sa propre langue. »
Johann Wolfgang von Goethe

« La langue allemande est étrange. Quand les choses sont sérieuses, les gens disent : « Ca promet ! » »
Auteur inconnu

Nombre de locuteurs : 125 millions

Classement au nombre de locuteurs : 10e

Présence dans le monde :

L’allemand est parlé :

– en Europe : * L’allemand est langue officielle en Allemagne, en Autriche, au Liechtenstein, en Suisse, au Luxembourg, en Belgique et dans la région italienne du Tyrol du Sud ; * Il est également parlé, sans toutefois avoir le statut de langue officielle au Danemark, en République tchèque (Allemands en République tchèque et Allemands des Sudètes), Slovaquie (Allemands des Carpates), France (Alsace et Lorraine), Hongrie, Pologne, Russie (Allemands de la Volga), Roumanie (Transylvanie/Banat, Saxons de Transylvanie, Allemands de Bucovine et Allemands du Banat) ;

– en Afrique : Namibie, Togo, Afrique du Sud, Tanzanie ;

– en Amérique : Amérique du Nord (souvent dans des variantes dialectales ou archaïques, en particulier en Pennsylvanie aux États-Unis où vit une communauté amish importante), Amérique du Sud, (Paraguay, Chili, Argentine, Brésil).

Typologie : flexionnelle comportant des conjugaisons et des déclinaisons

Écriture : L’allemand s’écrit avec les 26 lettres de l’alphabet latin, trois voyelles surmontées d’un Umlaut (sorte de tréma) ä, ö et ü, et un symbole graphique spécial ß, eszett (ligature de « s » et de « z ») ou scharfes S, utilisé en lieu et place de ss dans certains cas (principalement après une voyelle longue ou une diphtongue). La Suisse n’utilise plus le ß depuis les années 1930. Jusque dans les années 1940, l’allemand était imprimé en écriture gothique (Fraktur) et écrit en sütterlin, qui sont différentes versions de l’alphabet latin.

Orthographe : Une particularité : les noms communs démarrent par une majuscule. Sinon, l’orthographe allemande se déduit en général de la prononciation et d’un minimum de connaissances. Il est toutefois à noter que les fortes disparités régionales au niveau de la prononciation peuvent rendre la tâche ardue. Une réforme de l’orthographe est entrée en vigueur en 1998 en Allemagne. Devenue obligatoire à partir de la mi-2005, elle rencontre encore aujourd’hui une forte critique.

Syntaxe : L’allemand a pour particularité syntaxique principale de placer des éléments importants, soit en première position dans la phrase, soit en dernière position. L’inversion du verbe et du sujet a lieu quand un complément vient en tête de phrase ; « heute spielt er Fußball = aujourd’hui il joue au foot » ; le rejet est le renvoi du verbe en fin de phrase dans les subordonnées « …, wenn sie Bier trinkt = lorsqu’elle boit de la bière »

Agglutination : La langue allemande peut se passer d’article au génitif en plaçant côte à côte deux mots (déterminants + déterminé) – ou même beaucoup plus. L’allemand est également connu pour sa capacité à former des composés de grande longueur que les Allemands eux-mêmes appellent par dérision Bandwurmsätze (phrases de vers solitaires)…

langues

langues

Sémantis travaille quotidiennement dans les cinquante langues
les plus utilisées dans le domaine des affaires