POINT DE VUE : LES PIÈGES DE L’INTERPRÉTATION

semantis_piegesv3

Deux évènements qui ont fait parler d’eux ont révélé au public les risques d’une interprétation incorrecte. Le 10 décembre 2013, une cérémonie d’hommage à Nelson Mandela rassemblait à Johannesburg une centaine de chefs d’État et de gouvernement. Selon la Fédération des sourds d’Afrique du Sud, l’interprète en charge de la traduction des discours en langue des signes « gesticulait et bougeait juste ses mains dans tous les sens, n’avait aucune grammaire, n’utilisait aucune structure, ne connaissait aucune règle de la langue ». Plus récemment, en France, le 5 janvier 2017, Jean-Luc Mélenchon présentait ses vœux aux Français. L’interprète en langue des signes française a été, à son tour, incapable de transmettre avec justesse les propos du leader politique.

Dans les deux cas, les interprètes se sont excusés et ont souligné l’immense difficulté que peut représenter une interprétation en situation de stress. Outre une parfaite maîtrise de soi, ce type d’exercice réclame un respect irréprochable de la déontologie, notamment en matière de neutralité et de transparence. Il s’agit de taire ses opinions, de ne pas laisser transparaître ses réactions face aux propos traduits, d’interpréter au mieux l’intention de l’interlocuteur et de ne pas chercher à favoriser un locuteur par rapport à un autre.

Un article du Monde, publié en 2015, relate le travail des interprètes en mission pour l’OFPRA, Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides, et les problèmes que pose le « défi quotidien de la neutralité ». De nombreux témoignages recueillis soulignent la tristesse souvent ressentie par les interprètes qui, bien que tentés d’aider les personnes en situation difficile en leur soufflant des informations ou en modifiant leurs réponses, doivent conserver une attitude professionnelle, et pour ce faire, interpréter sans broncher des discussions difficiles dont dépend le sort des personnes.

Ces exemples illustrent quelques-unes des difficultés rencontrées dans l’exercice d’un métier très pointu dans lequel s’est imposé Sémantis depuis plus de 25 ans, grâce à une sélection drastique de tous ses intervenants.