COUP DE CŒUR : « LES FURIES » – Lauren Groff

les-furies

Ils sont jeunes et sublimement beaux, « elle était blonde et osseuse dans son bikini vert, bien qu’on fut en mai dans le Maine et qu’il fît froid. Il était grand, vif ; une lumière l’animait, qui attirait le regard, le capturait. Ils s’appelaient Lotto et Mathilde ». Ils s’aiment et se marient quinze jours après leur rencontre malgré l’opposition de la mère de Lotto, malgré le manque d’argent, les difficultés de Lotto pour percer en tant que comédien. Puis c’est la gloire, en tant que dramaturge, et Mathilde reste dans l’ombre, toujours.

Peut-on construire un roman sur une histoire aussi superlative ? Oui, affirme Carine Chichereau, traductrice talentueuse des Furies (et des précédents ouvrages de Lauren Groff), quand « un troisième personnage, leur couple » se glisse dans le tableau ; oui quand, comme Lauren Groff, on ausculte les apparences les plus lisses pour mettre en lumière failles et fêlures, contradictions et violences sourdes. Le couple qu’ils forment est l’image-type d’un partenariat réussi. Mais les histoires d’amour parfaites cachent souvent des secrets qu’il vaudrait mieux taire. Au terme de ce roman, la véritable raison d’être de ce couple sans accrocs réserve bien des surprises.

Lauren Groff est notamment l’auteur des Monstres de Templeton et d’Arcadia (Plon 2010 et 2012). Les Furies a été un grand succès littéraire en 2015 aux États-Unis, élu Livre de l’Année par Amazon et choisi comme meilleur roman de 2015 par Barack Obama. Déjà édité par les Editions de l’Olivier en 2017, il sort en Poche en février 2018.

Les Furies
De Lauren Groff
Traduit de l’anglais par Carine Chichereau
Editions Points – 528 pages – 8,50 €